Île Maurice : Lutte contre la fermeture des industries sucrières

Les menaces de fermetures de certaines institutions de service du secteur sucrier de l’île Maurice, qui règnent actuellement dans le pays , ne laissent pas les employés de ce secteur indifférents. En effet, ces derniers se sont réunis au sein du front commun des syndicats des employés des différentes institutions de service du secteur , en vue de lutter contre cette situation qui causera de nombreuses pertes d’emplois.

D’importantes entreprises sucrières telles que la Mauritius Sugar Authority, le Mauritius Sugar Industry & Research Institute (MSIRI), la Sugar Planters Mechanical Pool Corporation et la Mauritius Sugar Terminal Corporation sont confrontées à ces risques de fermetures qui ont été évoqués par la coalition des syndicats des employés, lors d’une conférence de presse tenue le jeudi dernier. Cette conférence de presse à été l’occasion pour le président de la Mauritius Sugar Terminal Corporation Employees Union, de revenir sur une récente rencontre avec  le secrétaire permanent  par intérim du ministère de l’Agro-industrie. Une rencontre au cours de laquelle a été annoncé la réduction du CESS de juin 2011 à mars 2012 ; passant de 630 millions de Rs  (22,5 millions de  dollars) à  287 millions de Rs (10 millions de dollars). Ce qui entraînera une réduction de 50% du budget annuel des entreprises de service du secteur sucrier,  dont la majorité sera contrainte à fermer.

Pour remédier à cette situation, le front commun des syndicats à déjà soumis une série de propositions au ministère de l’Agro-industrie et tente actuellement de réunir le maximum de syndicats du secteur, en vue de la tenue d’une assemblée générale des travailleurs de l’industrie sucrière dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *