Madagascar : La Lutte Contre les Criquets

Devenue une priorité, l’Etat malgache ne cesse de s’investir dans la lutte contre l’invasion des criquets. A ce titre,  un comité interministériel composé des ministères de l’Agriculture, de la Défense, de l’Environnement et des Régions, a été mis en place en vue de poursuivre cette lutte difficile.

Les  criquets continuent leur avancée. La surface infestée, en nette augmentation, s’élève à 207 000 hectares cette année contre 126 000 l’année dernière, et regroupe les régions de Menabe, Bongolava, Vakinankaratra, Itasy, Haute Matsiatra et de Melaky. Cette situation s’explique par l’importance des essaims lors de la dernière campagne ainsi que les tombées pluviométriques. Ainsi, selon une source auprès du ministère de l’Agriculture : « Les essaims de criquets ont été volumineux lors de la dernière campagne. Par conséquent, les œufs éclosent en grand nombre ». à cette assertion s’ajoute celle d’un technicien du centre national acridien qui affirme que : « La période pluvieuse et la chaleur favorisent leur éclosion massive et la formation des larves ».

Dans cette lutte que mène le gouvernement malgache depuis un certains temps, 150 000 hectares de surfaces infectées sont en cours de traitement jusqu’au mois de juin, et 112 000 hectares sont déjà traités. Le traitement aérien est financé à hauteur de 7, 900 millions de dollars, dans le cadre d’un partenariat entre l’État et la FAO. Par ailleurs, 50 000 litres de pesticides restent à acquérir pour les traitements terrestres. Ceci représente la première mission attribuée au comité interministériel pour la lutte contre les criquets qui lancera prochainement, un appel d’offres afin d’acquérir ces pesticides.

Le nouveau comité formé est confronté à une lourde tâche à laquelle il conviendrait de trouver une solution adéquate, avant que la propagation actuelle des criquets ne s’empire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *