Le prolongement du congé médical du président Buhari suscite des interrogations au Nigeria

buhari-mohammedLa présidence nigériane a annoncé dans un communiqué ce dimanche, que le séjour du chef de l’Etat, Muhammadu Buhari, au Royaume-Uni pour des raisons de santés, sera prolongé, soulevant des interrogations au sein de la classe politique et de la société civile sur le vrai état de santé du chef de l’Etat.

« Le Président Muhammadu Buhari a écrit à l’Assemblée nationale, le 5 février 2017, l’informant de son désir de prolonger son congé afin de compléter et de recevoir les résultats d’une série de tests recommandés par ses médecins », indique le texte de la présidence. Le chef de l’Etat devrait initialement rentrer à Abuja ce lundi, après 10 jours de congé.

Ce prolongement du congé médical de Buhari est venu alimenter davantage les rumeurs et les inquiétudes dans le pays, sur l’état de santé du président Buhari. En effet, la semaine dernière, la presse locale a déjà relayé le décès du président nigérian, évoquant comme cause, l’aggravation de sa santé. La présidence d’Abuja a été obligée de publier un démenti, pour rassurer l’opinion nationale et internationale.

C’est le troisième déplacement du président Buhari hors du Nigéria, pour des raisons de santé, depuis sa prise de fonction. Déjà, en mai 2015, Buhari, âgé de 74 ans, a fait l’objet de doutes, sur son aptitude physique à exercer le pouvoir, avant même son entrée en fonction.

Au Nigeria la santé des présidents a toujours été un sujet sensible, le pays aillant déjà perdu deux chefs d’Etat en fonction. D’abord le général Sani Abacha, qui dirigeait un régime militaire dans les années 90, est mort en fonction, officiellement d’une crise cardiaque. Puis récemment, en 2010, le président Musa Umaru Yar’Adua est décédé en fonction suite à des problèmes de reins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *