Côte d’Ivoire : Plusieurs réformes pour un meilleur classement de la Côte d’Ivoire au Doing business 2017

Daniel-DucanLe premier ministre ivoirien, ministre de l’économie, des finances et du budget, Daniel Kablan Ducan a annoncé, lundi, à Abidjan que toutes les régies financières seront connectées pour une plus grande transparence dans les affaires afin de permettre au pays d’avoir un meilleur classement au Doing business 2017.

« Toutes les régies financières doivent être connectées. Cela permettra à l’administration d’être plus performante, plus transparente», a souligné M. Duncan, au cour de la présentation et la remise officielle au gouvernement de l’agenda des réformes 2016, focus Doing business 2017.

M. Duncan a réaffirmé à cette occasion que l’amélioration du climat des affaires est une priorité pour son gouvernement. «L’amélioration du climat des affaires est une priorité nationale. La Côte d’Ivoire compte aller de l’avant sur les réformes. Le gouvernement s’est fixé pour objectif de figurer parmi les meilleurs économies mondiales d’ici 3 ans », a t-il précisé.

« 17 réformes pertinentes tant institutionnelles que sectorielles à réaliser au 31 décembre 2015 pourront impacter sur le Doing business 2017», a expliqué pour sa part M. Emmanuel Esmel Essis, Directeur général du Centre de promotion des investissements de Côte d’Ivoire (CEPICI). Il a souhaité que le gouvernement mène des actions vigoureuses et donne un mandat formel au CEPICI pour opérer des réformes.

Cassandra Colbert, la Représentante résidente de la Banque mondiale a indiqué que la Côte d’Ivoire a beaucoup de potentiels et les moyens de ses ambitions. Elle a toutefois, recommandé que tous les ivoiriens s’impliquent et contribuent à améliorer le classement du pays.

Cet agenda des réformes 2016, focus Doing business 2017, présenté au premier ministre Daniel Kablan Ducan comporte au total 48 réformes dont 17 prioritaires.

Un rapport Doing Business qui a été publié en 2014 indique que l’Afrique Sub-Saharienne a enregistré le plus grand nombre de réformes dans le cadre de l’assainissement du climat des affaires en 2013/14. Le rapport a estimé à 74% les économies de la région qui ont amélioré la réglementation de leur environnement des affaires pour les entrepreneurs locaux.

Selon ce rapport, le Bénin, la République Démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo sont parmi les 10 premiers pays qui ont le plus amélioré leur réglementation des affaires parmi les 189 économies couvertes par le rapport.

Lancé en 2002 par la Banque mondiale, le Doing Business examine les régulations qui affectent les différentes étapes de la vie d’une entreprise, allant de la création d’entreprise, au commerce transfrontalier, en passant par le paiement des taxes et la résolution de l’insolvabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *