Le gouvernement gabonais annonce la construction de 12 nouvelles villes

urabanisation-gabonLe vice-Premier ministre gabonais chargé de l’Habitat et du logement, Bruno Ben Moubamba a annoncé la construction imminente de 12 nouvelles villes au Gabon, un projet qui rentre dans le cadre de la mise en œuvre du programme «Nouvel ordre urbanistique du Gabon », initié par l’administration Bongo.

Selon le ministre, les 12 villes seront construites entre Libreville, la capitale, et la ville de Lambaréné, située à 230 kilomètres, au centre du pays. Le projet, nommé «La voie royale, tronçon Pk12-Lambaréné», marquera la première phase du programme d’urbanisation.

Par ce projet, le gouvernement gabonais veut donner une nouvelle physionomie aux zones reculées, ainsi qu’aux coins périphériques des grandes villes. L’objectif est « d’en finir avec les bidonvilles, taudis et de l’occupation anarchique de l’espace pour ouvrir celle des villes futuristes où il fait bon vivre », a précisé M. Moubamba.

« Pour le gouvernement, l’impulsion de ce nouveau cap à suivre permettra la mise en place d’un nouvel ordre urbanistique qui vise à développer à terme, toutes les villes du Gabon en tenant compte des spécificités patrimoniales, naturelles, économiques et sociales de chaque région », a ajouté le ministre Moubamba. Le projet permettra également « de mieux encadrer l’attribution des terres aux sociétés immobilières et protéger les réserves foncières de l’Etat».

Vaste pays de l’Afrique centrale, le Gabon est souvent critiqué pour les saisissants contrats entre les zones à forte urbanisation, et celles rurales. Les grandes villes du pays, telle Libreville, portent à leurs périphériques, des bidonvilles qui ternissent leur image.

 

One thought on “Le gouvernement gabonais annonce la construction de 12 nouvelles villes

  1. Nous sommes de plus en plus nombreux. Et nous sommes donc obligés de déforester de plus en plus pour créer des villes. Mais…Ce sont les arbres qui apurent l’air de la pollution causée par nos voitures, notamment. Si nous les coupons tous pour construire nos villes, nous allons mourir asphyxiés sous l’effet de notre propre pollution atmosphérique. Ce qu’il faut faire, ce n’est pas construire des villes massivement mais obliger nos concitoyens à n’avoir qu’un seul enfant par couple afin que notre nombre diminue et devienne raisonnable pour une petite planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *