Le Malawi harmonise ses relations avec le FMI

Le Malawi avait affirmé dans un passé récent qu’il prendra sa propre orientation en ce qui concerne la politique monétaire et économique. Ces déclarations faisaient suite à la suspension de l’aide étrangère de ses partenaires occidentaux à cause d’un conflit ouvert avec la Grande Bretagne. L’obstination du président Malawite Bingu Mutharika à se soustraire des institutions financières internationales avait fait plonger le pays dans une grave crise. Cependant le Fonds Monétaire International (FMI) vient d’annoncer qu’elle aiderait le Malawi en réponse à la demande des autorités du pays, à revenir dans la structure «  Extended Credit Facility » (ECT) qui lui permettrait de débloquer plusieurs millions de dollars en devises étrangères. Aussi le représentant du Fonds Monétaire International (FMI) Ruby Randall et le ministre des finances et de la planification malawite Ken Lipenga ont confirmé mercredi 16 novembre 2011, la décision de l’Etat à revoir le cadre habituel du régime du pays en devises. De ce fait une mission d’assistance technique du FMI est attendue au Malawi dans un très bref délai afin d’examiner la loi qui réglemente le taux de change et d’autres spécificités liées à la conversion en devises étrangères. Le représentant du Fonds Monétaire International a affirmé que l’équipe technique se penchera également  sur des questions opérationnelles relatives à la libéralisation du régime de change pour les transactions du compte courant. Le ministre Lipenga a de son côté confirmé que le gouvernement ait fait appel à une équipe technique du Fonds Monétaire International  pour une assistance. Il a en outre affirmé que le gouverneur de la banque centrale avait effectué une dévaluation de 10% de la monnaie; cependant le FMI estime que la dévaluation est très petite pour corriger les déséquilibres sur le marché de change étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *