Congo Brazza : Des travailleurs réclament leurs droits

Les travailleurs de l’ancienne société Office national des postes et télécommunications (ONPT) du Congo, regroupés en un syndicat ont lancé depuis ce lundi à Brazzaville, un mouvement de protestation et de revendication. En effet 33,05% de leurs droits auraient été prélevés « illicitement » et à leur insu lors des paiements effectués en 2011. Ainsi ces derniers demandent au gouvernement le « paiement sans condition de ces pourcentages prélevés, sans leur accord et en toute illégalité ». Dans un pays où, disons le, la corruption occupe une place prépondérante dans les hautes sphères politiques, les travailleurs dénoncent donc, « une sorte de cacophonie constatée lors de la paie de leurs salaires, entretenue par certains syndicalistes qui, au lieu de défendre les droits des travailleurs congolais », se rangent ajoutaient-ils « derrière certains membres du gouvernement qui leur proposeraient des pots de vin ». Un problème socio-économique qui est malheureusement un peu trop fréquent. Par ailleurs prenant comme exemple la situation de leurs collègues des sociétés comme Assurances et réassurances du Congo (ARC) ou Hydro Congo où les payements se font sans aucun prélèvement, les travailleurs de l’ex ONPT condamnant ainsi ces mauvaises pratiques qui entravent la bonne marche des choses.

En outre avec de tels agissements, la classe dite moyenne de citoyens qui représente quand même une grande partie du tissu économique se retrouvera de plus en plus avec un pouvoir d’achat limité. Certains craignent déjà pour leur retraite car de tels agissements les rendent sceptiques.

2 thoughts on “Congo Brazza : Des travailleurs réclament leurs droits

  1. salut a tous
    j’aimerai savoir or vous m’envoyer le website de la poste afin que je puisse faire le suivit des mes colis envoyes depuis brazzaville.
    merci
    roger moubou

  2. jje reside aux etats unis, est ce que je peux avoir votre website car il est impossible de savoir la ou se trouve mes colis?
    roger moubou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *