Angola/Congo : Un gisement commun de pétrole

L’Angola et le Congo – Brazzaville partagent un gisement de pétrole commun. Il est situé au niveau de leurs frontières maritimes et est évalué à 67 millions de barils. Cette quantité peut suffire pour une exploitation selon l’avis des experts du domaine. Ainsi, les deux pays  se sont engagés dans deux accords pour le partager. Les documents ont été signés par le ministre angolais du pétrole et le ministre congolais des hydrocarbures. Le premier accord concerne le partage des recettes dues à l’exploitation du gisement. La production effective devrait démarrer en 2015. Quant au second, il concerne l’ouverture d’un compte commun entre les deux pays pour déposer les recettes de l’exploitation. Ce n’est que le début de la finalisation de ces négociations. En effet, les législations de l’Angola et du Congo-Brazzaville sont différentes pour ce cas. Les accords seront donc amenés aux autorités compétentes de chaque pays pour avoir leur aval. L’Angola et le Congo-Brazzaville ont commencé des négociations pétrolières depuis plus de dix ans. En 2001, ces pays avaient déjà signé certains accords concernant le même champ. Les nouveaux engagements que viennent de prendre les deux parties ont donc altéré certains points du précédent accord. Ce, par l’introduction de certains régimes, dont, le législatif, le fiscal, le commercial, le douanier et le migratoire.

Cette façon de faire va éviter des conflits frontaliers entre l’Angola et le Congo-Brazzaville. Les deux nations ont toujours entretenu de bonnes relations. Elles prévoient de signer d’autres accords dans le secteur pétrolier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *