Ile Maurice : Augmentation du déficit commercial

Le bureau central des statistiques vient d’annoncer que le déficit commercial de l’Ile Maurice a augmenté de 12,4% lors du premier trimestre de cette année. Les exportations ont en effet  affiché 650 millions de dollars US alors que les importations ont été de l’ordre de 1,3 milliards de dollars US. Le pays a importé principalement des produits alimentaires et manufacturiers. Les échanges commerciaux de l’île de ce premier trimestre avec les partenaires étrangers n’ont pas échappé à la situation de déficit récurrent désormais bien établi dans le paysage commercial du pays. Les prévisions du bureau central des statistiques ne prévoient malheureusement aucune amélioration pour le reste de l’année. Se basant sur les tendances actuelles, le bureau s’attend à une enveloppe de 5,7  milliards de dollars US pour financer les exportations contre des  recettes de 2,6 milliards pour les importations. Ce qui aboutirait à un déficit de 3,1 milliards de dollars US. Par ailleurs, l’Union Européenne demeure le principal acheteur des produits de l’île avec 60,7% des exportations mauriciennes équivalant environ à 336 millions de dollars US. Au sein de ce bloc européen, c’est la Grande Bretagne qui mène la danse avec 20% des exportations mauriciennes, suivie de la France (13,7%), de l’Espagne (7,9%) et de l’Italie (7,8%). L’Ile Maurice a de son côté importé près de 55,1% de ses produits du continent asiatique.

L’Inde reste par ailleurs l’une des principales sources d’approvisionnement du pays avec 24,7% des importations. L’accord d’achat des produits pétroliers entre les deux Nations, ont en effet propulsé la péninsule asiatique vers le haut du tableau. Le déficit commercial est considéré comme un solde faisant apparaitre une insuffisance des exportations. Son évolution croissante en Ile Maurice pourrait indiquer que le pays vit au dessus de ses moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *