Afrique : Les centres de données pour une croissance économique

La croissance économique africaine doit passer par le développement des infrastructures  des centres de données. C’est ce que nous révèle l’entreprise de consulting BradGroup leader dans le secteur. Ainsi les gouvernements africains doivent s’engager à améliorer les infrastructures et à investir dans des infrastructures des centres de données afin d’assurer la croissance économique durable. Ces centres de données sont des installations contenant des systèmes informatiques et des composants associés, comme les systèmes de télécommunications et de stockage. Leur développement est vital pour la croissance des économies africaines, dans le sens où le secteur tertiaire en Afrique, utilisant ces systèmes, est encore à l’état embryonnaire. Pour Alex Preston, consultant à BradGroup, « avec des gouvernements engagés à améliorer les infrastructures de masse, les centres de données joueront un rôle éminent au niveau de la croissance économique durable de la région » avant d’ajouter que la conséquente immédiate de leur développement entraînera la baisse des coûts de la bande passante dans les années à venir. Par ailleurs l’Afrique est pauvre en infrastructures de centres de données, très peu de pays en disposent malheureusement. Bien que des pays comme l’Afrique du Sud dispose de plus de 50 centres de données et des recettes estimées ainsi  à 481 millions de dollars d’ici 2016, il y a un besoin urgent de nouvelles installations efficaces pour l’Afrique.

Dans ce sens BroadGroup organise la première Conférence régionale sur les centres de données pour l’Afrique les 27 et 28 juin à Johannesburg, dans le but de sensibiliser les Etats africains sur le rôle que doit jouer ces centres  dans la croissance économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *