Ouganda : L’opposant Mbabazi, concurrent du président Museveni, arrêté

opp-ougandaDeux candidats à la prochaine élection présidentielle en Ouganda ont été arrêtés jeudi. Parmi eux, figure l’ancien Premier ministre AmamaMbabazi. Ces arrestations interviennent peu avant le début de la campagne électorale.

Deux semaines après avoir été interdit de meeting, l’ancien Premier ministre ougandais a été arrêté en compagnie du colonel Kizza Bisiye. Candidat à la Présidentielle de 2016, son arrestation intervient peu avant le début de la campagne électorale. Amama Mbabazi a été interpellé à Jinia, prés de la capitale Kampala, alors qu’il se rendait à une rencontre avec ses militants dans la ville de Mbale, dans l’est de l’Ouganda.

A la veille de son arrestation, la police a publié un communiqué, selon lequel, qu’Amama Mbabazi n’était pas autorisé à organiser des meetings en dépit du fait qu’il en avait fait la notification. L’ancien Premier ministre souhaite se présenter aux primaires du parti au pouvoir, le Mouvement national de résistance (NRM) pour être candidat à la place de Yoweri Museveni, l’actuel Président de l’Ouganda.

Le colonel à la retraite Kizza Bisigye, également arrêté, se rendait aux primaires de son parti, le Forum pour le changement démocratique (FDC) lorsqu’il a été appréhendé par la police. Il est opposé au général Mugisha Muntuis, ancien commandant des forces armées, pour les primaires du FDC en vue de la Présidentielle de 2016.

Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, a été désigné par les dirigeants du NRM comme candidat à la Présidentielle de 2016. L’arrestation de son principal rival avant le début de la campagne électorale pourrait être un moyen de l’écarter de la course à la présidence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *