Le Gabon en quête d’un emprunt obligataire de 98 milliards de FCFA

conseil-des-ministres-gabonDu 1er au 7 juin 2016, un emprunt obligataire par appel public à épargne sera lancé sur le marché financier de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Le gouvernement gabonnais s’apprête, pour la troisième fois consécutive après 2007 et 2015, à procéder à l’émission d’un emprunt obligataire d’un montant de 98 milliards de FCFA « EOG 6,50% net 2016-2021 » du 1er au 7 juin 2016, dans le cadre d’un appel public à l’épargne sur le marché financier des Etats membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Ces éventuels financements seraient destinés à des projets d’aménagement urbain et des travaux d’infrastructures à Libreville, Port-Gentil, Franceville, Oyem et Bitam. L’opération, prévue du 1er au 7 juin prochain, devrait permettre de mobiliser la somme de 98 milliards de francs au taux de 6,5 % net d’impôts et remboursable de 2016 à 2021.

L’Union gabonaise de banque (UGB) a été mandatée aux fins de constitution et de supervision d’un consortium disposant de l’expérience et du savoir-faire nécessaires à l’organisation et l’exécution de cette opération. Le consortium pour conduire cet emprunt est constitué de : Asca, société de bourse agréée par la Cosumaf, Bgfi Bourse, Financial Capital en tant que co-arrangeurs et co-chefs de file.

L’obligation de 98 milliards de FCFA est le troisième, après l’appel public à l’épargne « EOG 6,00% net 2015-2020 » lancé le 17 septembre 2015  par le gouvernement gabonais et ses partenaires pour lever 80 milliards de FCFA.  « EOG 6,00% net 2015-2020 » avait connu un franc succès avec un taux de souscription de 106%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *