La question migratoire au cœur d’un rencontre ministérielle de l’UA à Rabat

Rabat, la capitale du Maroc a abrité ce mardi 9 janvier, une rencontre internationale sur la question de la migration africaine avec la participation de plusieurs ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union Africaine.

Il s’agissait pour la quinzaine de représentants des différentes sous-régions du continent présents dans la capitale marocaine, d’élaborer un «agenda africain sur la migration», centré notamment sur l’intégration des migrants dans le continent.

Cette rencontre, s’inscrit dans le cadre du mandat panafricain confiée en mars 2017 au roi du Maroc Mohammed VI, pour élaborer une «vision commune» sur le programme migratoire de l’UA.

Les résultats de cette «réflexion collective» seront présentés lors du prochain sommet de l’Union africaine, prévu fin à la fin de ce mois de janvier à Addis Abeba, a précisé le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita à l’ouverture des travaux.

L’intégration des migrants et le partage des responsabilités en matière de gestion des frontières, d’intégration et de réintégration, seront quelques-uns des volets majeurs de cet agenda africain sur la migration, a précisé Nasser Bourita.

La question migratoire qui a pris de l’ampleur ces dernières années dans le monde, n’a pas épargné le continent noir. 80% des migrants originaires de pays d’Afrique choisissent une destination dans le continent africain, contre seulement 12% qui optent pour l’Europe occidentale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *