Centrafrique : l’ombre de charle massi

Une annonce faite par le responsable de la Convention des patriotes pour la justice, fait état de 4 militaires tués lors des récents affrontements au nord de Bangui. Les rebelles du CPSK ont signé un accord avec le CPJP et agissent conjointement depuis trois semaines. Le dernier communiqué publié parle d’une opération en 4 étapes sous le commandement des Généraux Nouredine Adam et Dhaffane Mohamed Moussa respectivement de la CPJP et du CPSK. Les attaques menées ont eu lieu à Sibut, Damara, Grimari et Dekoa. Les assaillants ont vandalisé des bâtiments administratifs, pillé la gendarmerie locale et envahi la prison en libérant les détenus. L’action a été baptisé Charles Massi, en hommage au fondateur de la CPJP. La CPSK-CPJP menace d’entreprendre d’autres actions dans le même sens si Bangui ne réponds pas favorablement à ses attentes. La principale revendication de la nouvelle coalition reste le départ de l’actuel président, François Bozizé. Les autorités centrafricaines appellent la population à plus de vigilance et assure sa ferme volonté pour la pacification du pays ainsi que la sécurité des citoyens. Bangui affirme que l’armée nationale a mis la CPJP en déroute à Dékoa, les rebelles seraient en direction de Bouca et Batangafo Aussi le ministère de la défense s’indigne de ces exactions étant donné que le CPJP avait ratifié, le moi dernier, l’accord global portant sur le processus de paix.

La faction actuellement en activité a déclaré avoir lancé les dernières opérations pour attester de l’existence du mouvement et affirme ne pas reconnaitre les accords de Libreville. Ils considèrent que ces accords n’engagent qu’Abdoulaye Hissène et le chef de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *