Omar el-Béchir décline l’invitation de Ryad au sommet des dirigeants arabes

Le président soudanais Omar el-Béchir n’ira pas à Ryad, la capitale de l’Arabie Saoudite, pour assister le 21 mai au sommet des dirigeants arabes et musulmans, auquel le président américain, Donald Trump est attendu, a annoncé vendredi matin, dans un communiqué, la présidence du Soudan, précisant que ce déplacement est annulé pour des «raisons personnelles».

«Le président Omar el-Béchir s’est excusé auprès du roi Salmane d’Arabie Saoudite, de ne pas pouvoir assister au sommet de Ryad», précise la présidence soudanaise.

Pourtant mercredi dernier, le ministre soudanais des Affaires étrangères, Ibrahim Ghandour avait annoncé que le président Béchir se rendrait bien dans la capitale saoudienne.

Ryad constitue la première étape de la première tournée à l’étranger du président américain, Donald Trump, depuis son entrée en fonction en janvier.

Le même jour, les Etats-Unis ont exprimé leur opposition à la présence au sommet de Ryad, du président soudanais qui est poursuivi par la CPI pour de supposés crimes de guerre et de génocide lors du conflit de Darfour.

«Nous sommes opposés à l’invitation ou la facilitation du voyage de toute personne visée par des mandats d’arrêt de la Cour pénale internationale, y compris le président Béchir », avait indiqué la maison blanche dans un communiqué. Une réaction qui a visiblement dissuadé le dirigeant soudanais, de se rendre à Ryad.

Omar el-Béchir, au pouvoir au Soudan depuis 1989, est en effet sous le coup de deux mandats d’arrêt émis en 2009 et 2010, par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis au Darfour.

Cette province de l’ouest du Soudan est en proie depuis près de quinze ans à un conflit qui a fait plus de 300.000 morts, selon l’ONU. Mais le dirigeant soudanais nie fermement ces accusations.

Il se rend fréquemment en Arabie saoudite qui n’est pas signataire du traité de Rome portant création de la CPI, d’autant que le Soudant est l’un des principaux membres de la coalition militaire arabe sous commandement saoudien, impliquée dans la guerre contre les chiites Houtis au Yémen.

One thought on “Omar el-Béchir décline l’invitation de Ryad au sommet des dirigeants arabes

  1. « Il est l’un des principaux membres de la coalition militaire arabe sous commandement saoudien, impliquée dans la guerre contre les chiites Houtis au Yémen ».

    Bref, c’est un assassin au service d’autres assassins….

    Je souhaite de tout coeur qu’il prenne un jour conscience du mal qu’il a fait autour de lui et qu’il devienne enfin quelqu’un de convenable….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *