Nigeria : Des journalistes arrêtés pour des publications sur Boko Haram

Deux journalistes ont été arrêtés ce dimanche à Maiduguri, dans le nord du Nigeria, pour des publications sur les djihadistes de Boko Haram, a-t-on appris de leurs rédactions.

Selon ces sources, une équipe composée d’agents des services de renseignement, de soldats et de paramilitaires ont effectué une descente dans le bureau local du quotidien «Daily Trust», à Abuja et à Lagos. «Ils ont interpellé son rédacteur en chef, Uthman Abubakar, et le journaliste Ibrahim Sawab, et saisi des ordinateurs portables et des téléphones portables», rapportent les mêmes sources.

Un journaliste du quotidien a confirmé que des «hommes armés» ont fait irruption dans la salle de rédaction du journal «et ont saisi des ordinateurs et portables avant d’ordonner à tout le monde d’évacuer le bâtiment».

«Ils ont fermé l’immeuble. Cela signifie que nous ne serons pas dans les kiosques demain (ce lundi) pour la première fois en 20 ans», a-t-il ajouté.

Sous couvert de l’anonymat, le journaliste du quotidien «Daily Trust» explique que ce raid est une réponse à la parution de ce dimanche, d’un article dans lequel le tabloïd «racontait les préparatifs de l’armée pour reprendre le contrôle de la ville de Baga (nord-est) dont Boko Haram s’est emparé la semaine dernière».

A Maiduguri, «ils sont venus chercher notre journaliste, Hamza Idris, qui a écrit le reportage, mais ils ne l’ont pas trouvé, alors ils ont arrêté les deux journalistes» qui se trouvaient sur place, a-t-il déclaré. Pour le moment, aucune source sécuritaire nigériane ne s’est prononcée sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *