La dépouille mortelle du joueur Cheick Tioté rapatriée de Pékin à Abidjan

La dépouille mortelle du joueur ivoirien, Cheick Tioté, décédé il y a dix jours à Pékin, en Chine, a été accueillie ce jeudi à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, par une immense foule, dont des joueurs de l’équipe nationale ivoirienne.

« Je viens chercher un frère, un collègue, un ami. Je ne sais pas comment exprimer ma tristesse », a lâché Wilfried Bony, venu avec d’autres internationaux ivoiriens accueillir le corps de leur ancien coéquipier, mort d’un arrêt cardiaque à l’âge de 30 ans. «Quand je suis arrivé en équipe nationale en 2010, il a été la première personne à me conseiller», se souvient l’ex-attaquant de Manchester City, Bony visiblement très affecté.

«C’est important pour nous d’être là…C’était notre petit frère, avec qui on a tout partagé en équipe nationale. C’était devenu comme une famille. Si on est là aujourd’hui, c’est pour lui montrer qu’il avait une famille dans le football aussi», a déclaré Kader Keita, l’une des stars des Eléphants de Côte d’Ivoire.

Le sélectionneur français, Hervé Renard avec qui la Côte d’Ivoire, dont Tioté, avait remporté la victoire à la CAN 2015, a également fait le déplacement. Il se souvient d’un «joueur qui donnait tout sur le terrain, très généreux. Un lieutenant parfait. Et en dehors, un homme très discret».

Membre de l’équipe nationale ivoirienne aux Mondiaux 2010 et 2014, et international à 52 reprises, Cheick Tioté avait notamment gagné la Coupe d’Afrique des nations en 2015 et atteint la finale en 2012. Milieu de terrain de devoir, il a porté pendant sept ans, le maillot de Newcastle avant d’être transféré en février dernier en Chine. Il avait commencé sa carrière européenne à Anderlecht (Belgique), puis à Twente (Pays-Bas) en 2008.

Dimanche matin, Cheik Tioté recevra les honneurs militaires avant un hommage de la Fédération ivoirienne et une cérémonie religieuse. Il sera ensuite inhumé au cimetière de Williamsville, le plus grand d’Abidjan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *