L’Ouganda interdit les jeux du hasard

Les jeux de hasard impliquant un dépôt pécuniaire ne sont plus tolérés en Ouganda, selon une directive de son président, Yoweri Museveni, qui souhaite éradiquer ces «dépenses inutiles» de l’habitude de sa population.

Dans sa directive présentée par le ministre des Finances, David Bahati, le président ougandais ordonne que dorénavant, plus aucune nouvelle société proposant des jeux d’argent ne reçoive de licence, et que les autorisations des sociétés déjà enregistrées ne soient pas renouvelées lorsqu’elles expireront.

Sont principalement visés par la nouvelle mesure, les paris sportifs qui se sont développés ces dernières années dans le pays et dans toute l’Afrique, grâce notamment aux télévisions satellite et numérique, et aux smartphones permettant l’utilisation d’applications dédiées.

Chez les opérateurs de ces paris, la nouvelle est reçue comme un «choc». Elles se plaignent de ne pas avoir été consultées avant cette décision «sortie de nulle part», et y voient une «menace» contre leurs investissements en Ouganda.

Patrick Lubaale, responsable de paris chez Galz Betting à Kampala, reconnait que ces jeux d’argent peuvent avoir des effets négatifs notamment sur la jeunesse, mais assure que les sociétés opérant dans le domaine avaient déjà mené des actions de sensibilisation auprès du public au sujet des «paris irresponsables».

Il plaide donc pour une révision de la nouvelle directive du gouvernement, car «des milliers d’Ougandais vivent grâce à ce secteur des paris».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *