La Côte d’Ivoire accepte de renoncer à organiser la CAN 2021

La Confédération africaine de football (CAF) et la Côte d’Ivoire sont parvenues à un accord ce mardi sur le principe de glissement des prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des Nation (CAN).

Ainsi, le pays des «Eléphants» a accepté d’organiser la CAN 2023, au lieu de celle de 2021.

Cet accord est intervenu à l’issue d’une rencontre ce mardi entre le président de la CAF, Ahmad Ahmad, et le président ivoirien, Alassane Ouattara en présence des responsables de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF).

L’organisation des prochaines CAN était sujet à polémique ces derniers jours, après que la CAF ait retiré l’organisation de l’Edition 2019 au Cameroun pour le retard dans ses préparatifs.

Pour que les efforts de Yaoundé ne restent pas vains, l’institution dirigée par le malgache Ahmad Ahmad avait décidé de lui confier l’édition de 2021, qui revenait initialement à la Côte d’Ivoire. Et cette dernière devrait se contenter de l’édition suivante, ainsi de suite.

Ce système de «glissement des CAN» a soulève moult polémiques sur le continent, notamment en Côte d’Ivoire qui avait entre-temps saisie le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Après d’intenses négociations et après avoir obtenu le feu vert du Cameroun pour 2021 au lieu de 2019 et de la Guinée pour 2025 à la place de 2023, l’instance a fini par convaincre ce mardi la Côte d’Ivoire, mettant ainsi fin, on l’espère, au feuilleton de la CAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *