Madagascar : Besoin d’une politique claire pour relancer l’économie

Confiante sur la potentialité du pays  en matière de redressement économique, fatma samoura représentante  du programme des nations unies pour le développement  (PNUD) estime qu’après trois ans de crise les  malgaches ont  encore une chance de retrouver la situation économique de  2005 (une croissance économique de 4,6%)  en un temps record. En ayant une vision optimiste sur l’avenir, fatma samoura rappelle  le passé  économique du pays, toute en indiquant  le don qu’ont les malgaches de passer de la régression économique à la croissance. Cependant, la vision optimiste n’est pas partagée par tous, plusieurs  économistes n’étant pas totalement d’accord par rapport au pronostic de fatma, pensent que nombreuses conditions doivent être remplies.  Avant toute  chose, il faut  s’imprégner de l’état de lieu  et ensuite réfléchir tout en proposant des solutions requises. D’après l’expert économiste Andriampeno Ramilliarison, il faut tout d’abord passer par une période de stabilisation et bien après  espérer une relance. Néanmoins, plusieurs économiques  restent hésitant sur cette question de relance, pour la simple raison qu’il n’existe pas une politique claire qui va dans ce sens. Mais, provisoirement le pays a participé à l’objectif du millénaire du développement ayant pour  but de réduire de 50 % le taux de pauvreté en 2015.

 Alors  cela revient ainsi à tout les malgaches de faire en sorte pour l’atteindre et le gouvernement  de faciliter l’accès au financement de la population, mentionne Fatma Samoura. Un objectif qui ne sera pas facile à atteindre avec 75% de la population vivant en  dessous du seuil de pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *