Rwanda : redirection de l’aide budgétaire anglaise

Rwanda redirection de l’aide budgétaire anglaiseLa Grande Bretagne a finalement décidé comment elle allait utiliser l’aide budgétaire qu’elle accordait jadis au Rwanda. Elle sera redirigée vers les démunies de la région des grands lacs, victimes des incessants soulèvements militaires qui agitent l’Est de la République Démocratique du Congo. Depuis l’année dernière, le Royaume Uni a suspendu son aide budgétaire au Rwanda pour cause de  » non respect des principes de partenariat par le gouvernement Rwandais ». Il s’agit en fait du soutien que le pays aux milles collines apporte au mouvement rebelle congolais M23. C’est à travers un communiqué de presse de l’ambassade britannique à Kinshasa que l’opinion a pu apprendre la nouvelle. L’on apprend ainsi que les 31,5 millions de dollars sensée être versé au gouvernement rwandais ne le seront plus. Environ 20 millions de dollars seront injectés via un fonds d’éducation à des organisations de la société civile pour venir en aide à près de 20.000 réfugiés congolais en fuite au Rwanda. Aussi, plus de 500.000 personnes bénéficieront du programme « argent contre travail » et 1,8 millions de manuels scolaires ainsi que des recueils de textes seront distribués à des élèves du primaire et du secondaire. Une partie des fonds permettront également de financer, à part égale, l’ouverture de 9 centres Unicef de développement du jeune enfant à hauteur de 6,7 millions de dollars. Par ailleurs, cette annonce est un pas de plus pour rappeler au Rwanda ses responsabilité dans le conflit. Jusque là, Kigali a toujours nié toute implication ou soutient dans l’affaire M23, et ce, malgré des rapports fermes des nations unies et plusieurs autres observateurs.

Les détracteurs de l’occident face au laxisme en matière de sanctions contre le Rwanda trouveront déjà un premier élément de fermeté. En agissant de la sorte, Londres confirme sa position et maintien sa pression sur Kigali.Les observateurs congolais demandent des sanctions plus sérieuses sur le Rwanda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *