Couvre-feu prorogé dans l’est du Burkina Faso

Le gouvernement local de l’est du territoire du Burkina Faso a décidé ce vendredi, de maintenir dans cette région, le couvre-feu pour les trois prochains mois, évoquant la menace terroriste.

Les heures du couvre-feu sont fixées de 00h00 à 04h00 heure locale pour la capitale régionale Fada N’gourma et de 19h30 à 04h00 du matin pour les autres localités de la région, a indiqué le gouverneur de l’Est du Burkina, le lieutenant-colonel Saidou Sanou, précisant que cette mesure a été prise «au regard du contexte sécuritaire marqué par des défis à relever».

Le Burkina Faso est en effet confronté depuis 2015 à des attaques terroristes d’envergure fortement concentrée dans les zones frontalières avec le Mali, et visant principalement les positions des Forces de Défense et de Sécurité burkinabè (FDS).

Les populations civiles ne sont pas pour autant épargnées. En novembre, 39 employés d’une compagnie minière ont été tués dans une attaque armée contre leur convoi. C’était l’une des attaques les plus meurtrières contre des civils en fin d’année 2019 dans le pays.

Le gouvernement local, avec l’appui de ses partenaires, ne ménage aucun effort pour endiguer ce phénomène qui menace la stabilité du pays. Il avait récemment prorogé d’un an, l’état d’urgence dans quatorze provinces de six régions du pays.

Mais il a assuré que la capitale, Ouagadougou, n’est pas visée par ces mesures d’urgence, même si elle n’échappe pas elle aussi à la menace terroriste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *