L’art traditionnel africain

L’art africain a du mal à se faire une place dans la classification et l’histoire des différents courants artistiques du monde occidental. L’art traditionnel africain se subdivise en une multitude d’arts locaux tels que la sculpture, la peinture, …. Après les indépendances, beaucoup d’européens sont rentrés en Europe avec souvent d’importantes collections d’œuvres d’art. Et depuis les années 1980, beaucoup de ces collectionneurs ont réalisé de véritables fortunes.L’art traditionnel africain s’inspire essentiellement du sacré et des rites traditionnels. Il se constitue également d’objets de la vie courante. Les œuvres majeures de l’art traditionnel africain se retrouvent en Europe et dans les musées américains. Pour se fournir en œuvres, de nombreux vols sont ainsi commis et des rabatteurs n’hésitent pas à se rendre dans les villages de brousse les plus reculés pour inciter les villageois à leur vendre leurs statuettes, leurs masques ou leurs poupées. Les gouvernements africains se montrent assez laxistes face à cet état des choses. Et malgré l’interdiction par une résolution de l’UNESCO, depuis le début des années 1990, de faire sortir masques et statues du continent africain, rien ne semble être en mesure d’arrêter le phénomène.De par la multitude d’empires et royaumes africains qui ont existé avant l’époque coloniale, l’Afrique demeure un gisement artistique naturel majeur. De milliers de tombes et des dizaines de milliers d’objets sont encore à découvrir. Une initiative des gouvernements africains est nécessaire pour la protection et l’exploitation de ce patrimoine qui, une fois sorti de son contexte géographique et social, perd beaucoup de son identité culturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *