DHL poursuivra ses investissements en Afrique malgré le ralentissement de son économie

heymansLe directeur général de DHL Express s’est dit convaincu que le continent africain reste l’une des dernières frontières de la croissance et que la région continuera à croître comme elle l’a fait au cours des 10 dernières années grâce au grand nombre d’opportunités inexploitées disponibles pour les investisseurs locaux et étrangers.

Pourtant, le rapport de la Banque mondiale concernant les prévisions économiques mondiales de janvier 2016, indique que la croissance réelle du produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique subsaharienne était de 3,4 % en 2015, soit son plus bas niveau depuis 2009, contre 4,6% en 2014 et 4,9% en 2013.

Comme l’économie mondiale qui a atteint une croissance de 2,4 % en 2015, en baisse de 0,2 % sur un an, précise le rapport, l’Afrique a connu une année 2015 difficile sur le plan économique en raison d’une baisse de la demande des matières premières accompagnée d’une chute des prix, d’une baisse de la valeur des devises, d’une instabilité politique et les sécheresses à grande échelle.

« Néanmoins, malgré cela, cette région offre encore plein de perspectives inexploitées et des opportunités de croissance en 2016 pour ceux qui souhaitent en profiter», a indiqué Heymans.

«Les opportunités sont là, mais il faut porter une attention durable à la région et avoir une vision à long terme. Alors que nous entrons dans le deuxième trimestre de 2016, DHL Express continuera à investir en Afrique subsaharienne, dans nos employés et dans notre réseau. Notre objectif ultime est de voir l’Afrique prospérer », a déclaré Heymans, avant de conclure que «la baisse de la croissance du PIB dans la région au cours de l’année passée ne devrait pas effrayer les investisseurs ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *