Gabon : Un port pour lutter contre la vie chère

Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bngo Ondimba a inauguré ce week-end, la New Owendo International Port (NOIP), une nouvelle plateforme portuaire construite à Owendo, à 18 km au sud de la capitale, Libreville.

La nouvelle infrastructure a nécessité un investissement de près de 181 milliards de FCFA, mobilisé grâce à un partenariat public-privé, entre l’Etat gabonais et les sociétés Olam International et Africa Finance Corporation. Les travaux de construction ont duré 18 mois.

Libreville mise déjà beaucoup sur cette nouvelle infrastructure, pour sortir la tête face à la concurrence opposée par les ports des pays voisins, et redonner un souffle à son économie.

Le New Owendo International Port devra contribuer effacement à la lutte contre la vie chère au Gabon, en multipliant par deux, la capacité portuaire de la capitale et en abaissant de 25 %, les coûts de passage. Il est également appelé à faire de Libreville, une escale commerciale significative sur l’Atlantique et permettre à l’économie locale de gagner en compétitivité et en attractivité.

Le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba y voit «un instrument de lutte contre la vie chère », un outil qui va accélérer les échanges, et permettre une économie de plusieurs milliards de francs CFA par an. Ces bénéfices devront être se répercuter sur les prix proposés aux consommateurs, ajoute Bongo, assurant que l’impact sera donc « immédiat » pour les Gabonaises et les Gabonais.

Le New Owendo International Port se déploie autour d’un quai de 420 mètres, et est équipé de grues fixes et de portiques mobiles, pour deux positions d’amarrage. Un équipement ultraperformant qui autorise le traitement de 150 000 conteneurs par an, pour un temps d’escale réduit. Le nouveau port d’Owendo dispose également de quatre silos à grains et de sept citernes pour le stockage de l’huile de palme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *