Ouganda : Une nouvelle politique monétaire

La Banque Centrale ougandaise a décidé de mettre en place une nouvelle stratégie pour lutter contre l’inflation de l’économie et la volatilité des taux de changes des monnaies étrangères. Le Gouverneur de cette banque, le Professeur Emmanuel Tumusime a annoncé la mise en place d’une nouvelle politique monétaire qui  consiste à fixer officiellement  le taux d’inflation.

Cette politique dite de ciblage de l’inflation consiste à contenir la spéculation en  orientant  l’inflation réelle vers  une influence cible grâce à l’utilisation des changements des taux d’intérêts. Les taux d’intérêts  et  d’inflation ont une tendance proportionnelle. De ce fait lorsque l’inflation semble être au dessus du taux cible fixé par la Banque Centrale, cette dernière  est  susceptible d’augmenter  les taux d’intérêts.

Le taux d’inflation fixé par la Banque Centrale sera utilisé pour guider des taux d’intérêts interbancaires. Ce taux sera fixé une fois par mois et sera annoncé officiellement pour renseigner l’état de la politique au cours de chaque mois. Il sera fixé à un niveau cohérent avec l’inflation de base.

La Banque Centrale Ougandaise a ainsi reformé la politique monétaire pour répondre aux défis de la gestion macro-économique. Lesquels défis sont générés par la transformation de l’économie au cours des dix dernières années et par  la diversification du système financier. L’objectif des autorités financières est de ramener le taux d’inflation à 5 % à moyen terme.

La hausse du taux d’inflation à 17 % qu’a connu l’Ouganda au mois de  mai a entrainé la montée en flèche des prix des aliments et du carburant. La nouvelle politique monétaire entend maintenir et freiner les pressions inflationnistes afin d’atténuer la grogne sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *