Afrique subsaharienne : baisse des engagements de la BM

Dans le rapport sur ses financements en Afrique subsaharienne, publié à Dakar, la Banque Mondiale (BM) a annoncé une nette régression de ses engagements pour les pays d’Afrique subsaharienne. En effet après des chiffres record enregistrés en 2009-2010, la Banque mondiale a chuté de 21,1% dans ses engagements et les projets réalisés pour les pays d’Afrique subsaharienne. Pour comparaison, au terme de l’exercice qui vient de s’achever, de juillet 2010 à juin 2011, la BM a atteint un montant global des engagements de 57,4 milliards de dollars et ceci à travers 712 prêts. Pour justifier cette chute étonnante, la BM estime que cette baisse est à considérer plutôt comme une « baisse positive ». Elle impute ensuite cette baisse  des engagements au début de reprise économique sur le continent, notamment après la crise qui a engendré de grands besoins de liquidité. La BM a investi dans de nombreux projets de développement en Afrique subsaharienne dans des domaines variés. Par exemple, un bref bilan des engagements de 2010-2011, montre que la BM a consenti quelques 27 milliards de dollars au financement de projets d’infrastructures, 12,3 milliards de dollars alloués aux entreprises du secteur privé, 4,1 milliards à la protection sociale et enfin 1,4 milliard de dollars à la gestion des catastrophes naturelles. A travers ces résultats, la Banque mondiale a tenu à réitérer son engagement et toute son implication en faveur des efforts de développement dans les pays d’Afrique subsaharienne. Malgré cette baisse de régime, la BM reste l’un des principaux acteurs majeurs dans la croissance économique et le développement des pays de la zone CEDEAO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *