Le Tchad affecte 13 milliards de FCFA au payement de sa dette intérieure

Le gouvernement tchadien vient de débloquer près de 13 milliards de FCFA, pour payer une partie de sa dette intérieure, particulièrement les «bons de commandes administratives», qui concernent les impayés des biens et services des opérateurs économiques.

Selon des sources proches du ministère tchadien des Finances et du Budget qui ont révélé l’information, l’opération de paiement pourrait débuter cette semaine, et vise à soulager les opérateurs économiques, relancer l’économie nationale et répondre à certaines urgences sociales supportées par les opérateurs économiques.

Au cours d’une rencontre avec les responsables de la Chambre de commerce, le ministre tchadien des Finances, Abdoulaye Sabre Fadoul a indiqué que cette première somme ne concerne pas les grandes entreprises. Pour celles-là, dit-il, un montant de 40 milliards FCFA est prévu à titre de compensation.

Nombre de ces grandes entreprises tchadiennes doivent des montants, plus au moins importants au titre de diverses taxes, essentiellement des impôts. Certaines ont sollicité des compensations entre ce qu’elles doivent à la direction des impôts et ce que le trésor public leur doit, et le principe est accepté par l’Etat tchadien, a rassuré le ministre des Finances.

La dette intérieure du Tchad, dont le montant exact n’est pas maîtrisé, fait l’objet de divergences entre les opérateurs économiques et l’Etat tchadien.

Le ministre des Finances a évoqué, fin janvier, une somme de 800 milliards de FCFA que le trésor public doit aux banques. Un comité technique est mis sur pied pour déterminer le montant exact de la dette et en fixer les modalités de paiement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *