Le trafic au Port autonome d’Abidjan en hausse en 2017

Le port autonome d’Abidjan, principal port de Côte d’Ivoire a enregistré en 2017, un trafic global de 22,5 millions de tonnes, contre 21,7 MT en 2016, soit une hausse significative de 3,8%, lors de sa rentrée commerciale, a annoncé lundi, le  Directeur général du port, Hien Sié qui présentait le bilan des activités du port d’Abidjan en 2017.

Ce bon résultat est d’abord tiré par le trafic national qui s’est élevé à 19,33 millions de tonnes en 2017, en hausse de 5,5%. Il est également le fruit des exportations de cacao (+32%) de la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, et du manganèse (+149%), en raison du boom minier lié à l’augmentation des cours sur le marché international, explique M. Sié.

Le trafic vers les pays de l’hinterland dépourvus de façade maritime (Burkina Faso, Mali, Niger) et dont les marchandises transitent par le port d’Abidjan, a également progressé de 3% dans l’ensemble, malgré la persistance «des tracasseries routières» et le « niveau de dégradation avancé des routes par endroits », dénoncés par le directeur du Conseil burkinabè des chargeurs et porte-parole des pays de l’hinterland, Jean Noël Kaboré.

Début février, la Banque mondiale avait appelé les autorités ivoiriennes à investir pour «abaisser les coûts de transport», soulignant le besoin d’améliorer la performance des ports ivoiriens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *