Le Botswana invite Joseph Kabila à libérer politiquement la RDC

La crise politique qui perdure en République démocratique du Congo (RDC), inquiète au-delà de ses frontières, notamment chez ses voisins africains et particulière le Botswana qui a appelé au départ du président congolais, Joseph Kabila.

Dans le souci de restaurer la paix dans ce pays d’Afrique centrale, le Botswana a exhorte le président de la RDC, Joseph Kabila à quitter le pouvoir et à libérer le pays, en ouvrant la voie à un nouveau régime politique.

Dans un communiqué officiel publié ce lundi 26 février, le ministère botswanais des Affaires étrangères estime que la dégradation du climat sociopolitique en RDC est due au fait que son chef a «retardé avec persistance», les élections et «a perdu le contrôle de la sécurité» dans le pays.

Dans son communiqué, Gaborone invite également à la communauté internationale, à accentuer davantage ses pressions sur la majorité présidentielle de Kinshasa, pour l’emmener à respecter le calendrier électoral, et assurer un scrutin démocratique, tremplin vers une alternance politique dans ce pays dirigé depuis plusieurs années, par la famille Kabila.

Le mandat du président congolais, Joseph Kabila, est arrivé à son terme depuis décembre 2016. Mais l’absence d’élections pour désigner son successeur, a plongé le pays dans une crise sans précédent.

Après plusieurs reports, la Commission électorale du pays a finalement arrêté la date du 23 décembre 2018 pour la tenue des élections. Depuis, plusieurs voix s’élèvent pour réclamer de Joseph Kabila, son engagement à ne plus se porter candidat à ce scrutin, conformément à la Constitution, qui lui interdit un troisième mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *