Kinshasa donne son accord pour une visite conjointe de haut niveau ONU-UA

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres et le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat sont attendus prochainement en République Démocratique du Congo (RDC), pour une visite conjointe, dans la perspective des élections en vue dans ce pays, en proie à une crise socio-politique.

Selon le porte-parole de l’ONU, Stephane Dujarric, le président congolais, Joseph Kabila a donné ce mardi, son accord pour cette visite conjointe, dont la demande lui a été adressée auparavant. Aucune date n’a toutefois été arrêtée, mais le chef de l’exécutif congolais à laisse le choix « aux honorables visiteurs », de faire le déplacement de Kinshasa, « à leur convenance ».

Le climat politique reste très tendu en RDC, où la tenue d’une élection présidentielle est réclamée depuis 2016, pour trouver un successeur au président Joseph Kabila, dont le mandat a expiré depuis la même année.

Après plusieurs reports, ces consultations électorales sont enfin prévues pour le 23 décembre 2018. Plusieurs voix s’élèvent pour réclamer un engament formel du président Kabila de respecter la constitution en se retirant de cette nouvelle course à la présidentielle, mais ce dernier entretient toujours le doute sur ses vraies intentions.

Dimanche dernier, des manifestations organisées par le Comité Laïc de Coordination (CLC) pour exiger cet engagement de Joseph Kabila à quitter le pouvoir, ont été violemment réprimées, avec au moins deux morts par balles réelles, selon l’ONU, une cinquantaine de blessés et plusieurs arrestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *