La Mauritanie exclue de l’AGOA

La Mauritanie vient d’être exclue de la Loi sur la croissance et les perspectives économiques en Afrique (AGOA), un programme destiné à accroitre les échanges commerciaux entre les États-Unis et les pays africains éligibles.

Cette exclusion qui prend effet à compter du 1er janvier 2019, a été décidée par le président Américain, Donald Tump qui en a informé son Congrès et le gouvernement mauritanien.

Le décret du président américain a été signé à l’issue d’une revue annuelle en Mauritanie, qui révèle que le pays manque de progrès dans la mise en place de la protection des droits des travailleurs internationalement reconnus. Washington reproche notamment à Nouakchott, des « pratiques de travail forcé et l’esclavage moderne ». «En outre, le Gouvernement mauritanien continue à limiter la capacité de la société civile à travailler librement pour résoudre les problèmes liés à la lutte contre l’esclavage», indique le document.

Washington se dit toutefois prête à travailler avec les autorités mauritaniennes, pour «aider le pays à éliminer le travail forcé et l’esclavage héréditaire afin que son éligibilité à l’AGOA soit rétablie à l’avenir».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *