Mozambique : Un budget pour maintenir la croissance

A l’instar de l’ensemble des pays de l’Afrique australe, le Mozambique  a décidé d’améliorer les indicateurs de croissance en vue de faire maintenir la tendance croissante de son économie.  Pour ce faire le gouvernement vient de présenter par l’entremise du ministre des finances,  les grandes lignes de son budget pour l’exercice de l’année 2012. Ce budget est basé sur un scénario macroéconomique prévoyant une croissance de 7,5% et contenant l’inflation moyenne à 7, 2 %. Le document prévoit également une hausse des exportations de biens et de services à environ 3 milliards de dollars américains, soit une augmentation s’articulant autour de 17%.  La croissance des exportations serait appuyée  par le début de l’exploitation du charbon.

La proposition budgétaire intègre aussi une prévision de réduction du déficit à 15,5 % du Produit Intérieur Brut, contre une prévision de 16,8 % cette année. L’évolution de PIB serait stimulée par le secteur tertiaire dont on prévoit une progression de 8,5 % grâce aux sous secteurs des transports, des communications et de la restauration. Le secteur primaire quant à lui, progresserait de 7,5%  avec la contribution des sous secteurs de l’agriculture, d’élevage et de sylviculture. Le budget du Mozambique de l’année prochaine prévoit également la diminution des dons et crédits étrangers de 9,5 % cette année à 8% du PIB. Cette réduction qui permettrait de maintenir une croissance 6,8% et de réduire le crédit intérieur de 0,7% à 0,6%, rendra disponible une bonne partie du crédit pour la relance économique. L’année 2012, serait donc caractérisée au Mozambique par le maintien de mesures draconiennes visant à rationaliser les dépenses publiques. Cette politique  entre dans le cadre du programme gouvernemental qui prévoit une amélioration  de l’environnement économique et social du  pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *