Tchad : Nouveaux prix des produits pétroliers

L’Association pour la Défense des Consommateurs (ADC) juge trop excessifs les nouveaux prix maxima des produits pétroliers de la raffinerie locale que le ministre tchadien du Commerce et de l’Industrie, Mahamat Allahou Taher, a fixé dans un arrêté public. Ainsi  et selon l’arrêté ministériel du 16 octobre 2011, les nouveaux prix du litre de super, de gasoil, du pétrole lampant et du jet A1, s’élèvent respectivement à 490 Francs CFA (1 dollar), 495 francs (1,03 dollar), 375 Francs (0.77 Dollar) et enfin 529,36 Francs (1,1 dollars).

Le prix du gaz butane en vrac est de 660,66 Francs; et celui conditionné 724,38 Francs. Mais aussi les prix des différentes bouteilles de gaz ont été régularisés. Ainsi donc le prix des bouteilles de 3 kilogrammes, de 6 kg, de 12.5kg, de 25kg et celles de 32kg coûtent désormais 1.400 francs (3 dollars), à 2.900 francs (6 dollars), 9.500 francs (20 dollars), 18.200 Francs, et enfin à 23.200 Francs (48,3 dollars). Cet arrêté ministériel est entré en vigueur depuis lundi 17 octobre dernier. Par ailleurs on rappelle qu’avec un tel arrêté, la hausse sur le litre d’essence est de 160 Francs, 121 francs pour le gasoil et 400 francs pour la bouteille de gaz de 5 kilogrammes, seule la bouteille de 12,5 kilogrammes subit une baisse de 2.500 francs. Ceci étant loin de répondre aux demandes de l’ADC qui n’a pas tardé à réagir : « L’ADC est extrêmement choquée par rapport à ces prix excessifs et à ces reculs récurrents des pouvoirs publics. Elle estime qu’il est inadmissible que les citoyens consommateurs soient toujours sacrifiés au profit des spéculateurs et autres groupes d’intérêts », s’indigne le c

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *