Le Malawi embarrassé par la crise de carburant

Le gouvernement malawite s’applique à résoudre la crise du carburant qui s’abat depuis peu sur le pays. Cependant malgré les mesures prises par le ministère en charge de l’énergie et des ressources naturelles, la situation n’a toujours pas été normalisée jusqu’à nos jours. Les autorités locales avaient prévu pouvoir contenir cette situation depuis le 6 octobre passé ne serait-ce que dans le sud et le centre du pays, mais malheureusement la crise du carburant s’est intensifiée à travers tout le pays en entrainant l’arrêt de plusieurs entreprises et services du Malawi. Le ministre de l’énergie, Goodall Gondwe, qui regrette que la situation de crise s’éternise encore, assure que le gouvernement est déterminé à prendre des mesures à long terme pour contenir une bonne fois pour toute cette situation.  Le gouvernement s’est engagé de ce fait à construire des réserves de carburant pour éviter des éventuelles crises futures.

Le ministre de l’énergie malawite souligne cependant qu’il ne s’agit pas d’un problème de logistique d’autant plus que le pays possède des ressources financières conséquentes et travaille sur des options  lui permettant de faire face à  la situation jusqu’à la fin de l’année. D’après l’administration du président Mutharika, la crise serait causée par une congestion dans les ports de Beira et Nacala (au Mozambique voisin). Le gouvernement a aussi attribué ce problème à l’expiration de lettres de crédit qui a forcé les fournisseurs de carburant à la demande des paiements en espèces. En dépit de toutes ces raisons, l’administration malawite doit fournir des efforts pour endiguer la crise actuelle. L’ensemble des malawites ont en mémoire les précédentes crises de Février et juillet qui ont entrainé une perte 730 000 dollars   US dans la seule branche des redevances de route.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *