L’Angola vient à la rescousse du Portugal

L’économie de l’Angola continue à se développer à grande vitesse et devrait atteindre 12% de croissance en 2012. A cause de cet accroissement l’Angola est courtisée par le Portugal qui est sous le coup d’un sévère plan d’austérité mettant en mal les Investissements Directs Etrangers (IDE). Les rôles se sont donc inversés entre l’Angola et le Portugal. L’ancienne colonie peut actuellement s’intéresser à des acquisitions de l’ancien pouvoir colonial affaibli par la crise de la dette. Les économistes portugais s’étonnent d’ailleurs du nombre grandissant des investissements angolais au Portugal et assurent que beaucoup d’autres achats d’actifs sont à venir. En effet l’économie portugaise devrait décroître de 2,8% alors que le Produit Intérieur Brut (PIB) de l’Angola  devrait connaitre une croissance de 12 %. En d’autres termes l’Etat angolais  a de l’argent dans la caisse alors que le Portugal est obligé de privatiser à tout va, en vertu de son accord passé avec l’union européenne. Selon l’Institut Portugais des Relations Internationales, les investissements angolais au Portugal ont augmenté de 115 millions d’euros ces 7 dernières années et 3,8% de la capitalisation de la bourse sont passés dans des mains angolaises. En outre, entre janvier  et juin 2011,  46 millions d’euros ont été investis  par l’Angola au Portugal dans le secteur de l’immobilier. D’autre part, la banque angolaise BIC a offert d’acheter la «  Banco Portugues de Negocios » pour 40 millions d’euros et en Septembre dernier une compagnie angolaise avait déjà acheté le plus gros fabricant de meubles portugais. Grâce au pétrole, au gaz ou encore aux diamants, l’Angola est assuré de disposer d’un potentiel économique hors norme. Au regard de ces potentialités,  ce pays de 20 millions d’habitants semble être le rempart du Portugal, qui jadis était son colonisateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *