Cameroun : Le projet d’électricité de Kribi

Dans l’optique d’améliorer la fourniture et la qualité de service du secteur énergétique au Cameroun, l’IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, va devoir investir près de 76,2 millions de dollars en financement direct, et coordonne 175 millions de dollars en prêts syndiqués afin de soutenir le développement, la construction et l’exploitation d’une nouvelle centrale électrique au gaz naturel. De plus il sera crée une ligne de transmission pouvant permettre l’amélioration de la fourniture d’une électricité fiable et la sécurité énergétique au Cameroun. En effet ce projet d’énergie qui se déroulera dans la région de Kribi, donnera naissance à une centrale électrique au gaz naturel de 216 mégawatts et une ligne de transmission de 225 kilovolts qui sera à la charge du gouvernement camerounais et l’AES Corporation (une compagnie américaine). Le Cameroun qui « souffre » aujourd’hui de la baisse conséquente de ses ressources pétrolières, a donc opté pour une centrale qui fonctionnera au gaz naturel, le quel proviendra du gisement de gaz offshore de Sanaga Sud. De cette manière le pays diversifie ses sources d’énergie mais en même temps contribue activement au développement de ses importantes ressources hydroélectriques. Ce projet apportera un peu plus de répondant au secteur énergétique camerounais qui s’asphyxie au vue de la demande croissante.

« Le développement de Kribi contribuera à répondre à la demande nationale croissante en électricité ainsi qu’au développement des infrastructures électriques au Cameroun », a ainsi souligné Jean David Bile, PDG d’AES Afrique avant de renchérir « Nous apprécions le soutien des institutions qui partagent notre engagement à répondre aux besoins en infrastructures essentiels du Cameroun ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *