Saham : ce champion marocain aux ambitions africaines

En ces temps de ralentissement économique mondial, Saham Finances a réussi une levée de fonds de 250 millions de dollars. Cet opérateur marocain de premier plan, numéro trois de l’assurance au Maroc, vient de conclure en moins d’une semaine deux partenariats stratégiques avec le capital investisseur émirati Abraaj et la Société Financière Internationale (SFI, du groupe Banque Mondiale), lui permettant ainsi de mettre toutes les chances de son côté pour poursuivre sa conquête du continent africain. Le groupe étant, comme le soutient son PDG, Monsieur Moulay Hafid Elalamy « orienté et structuré pour être un groupe panafricain à capitaux marocains ». A ce titre, Abraaj Capital et la SFI devraient contribuer à accroître le réseau partenaires de Saham dans la région.
Il faut dire, qu’après le rachat en 2011 du groupe subsaharien Colina, Saham Finances s’était, d’ores et déjà, assuré une présence dans environ une quinzaine de pays africains. Pour autant l’assureur ne compte pas en rester là. En effet, le taux de pénétration de l’assurance, qui demeure encore faible  dans un certain nombre de pays du continent, offre au groupe de grandes perspectives de développement, et ce, dans plusieurs marchés embryonnaires à fort potentiel de croissance, à l’instar du Nigéria, du Congo, de l’Ouganda, de la Zambie, du Mozambique, de la Tanzanie ou encore du Kenya.

Pour accompagner son expansion africaine, Saham Finances vient de se doter d’une nouvelle organisation structurée autour de quatre zones géographiques (Afrique du Nord, de l’Ouest, Australe et Centrale). A plus long terme, le groupe ambitionne de développer ses autres activités parmi lesquelles desquelles figurent la santé et l’Offshoring. A cet effet, un second partenariat avec la SFI serait sur la table des négociations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *