Collecte de fonds de la BDEAC pour le développement des projets d’Afrique Centrale

La première partie de l’emprunt lancé en novembre dernier par la BDEAC (Banque de Développement des Etats d’Afrique Centrale) a permis de collecter 70.5 millions de dollars US. Cet emprunt lancé pour la première fois par cette institution régionale qu’est la BDEAC a pour but de mobiliser des financements pour la mise en œuvre de projets de développement.

La BDEAC est en constante recherche de moyens et de ressources susceptibles de lui permettre de mener à bien les missions qui lui sont conférées par son statut en vue du développement économique et social des pays de la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale). Cet emprunt en est un parfait symbole. Les projets cités dans le cadre de cette opération d’emprunt concernent les secteurs industriels et les services marchands, notamment l’énergie, les infrastructures et l’agro-industrie. Ils sont jugés matures par la Banque.

L’originalité de cette opération est qu’elle a été réalisée simultanément sur les deux marchés financiers de la Zone CEMAC : la bourse régionale sous tutelle de la COSUMAF (Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale) qui bénéficiera de 60.55% du montant collecté et la bourse camerounaise des 39.45% restants.

Les 70.5 millions de dollars US représentent la première tranche d’un montant global arrêté à 207 millions de dollars US. La seconde tranche sera lancée prochainement. Par cette opération, la BDEAC fait face à ses défis, à savoir la contribution de manière efficace à la croissance des économies de la zone CEMAC, la sauvegarde de sa stabilité financière l’amélioration des conditions de vie des populations et la lutte contre la pauvreté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *