Zimbabwe : Réduction des taxes au profit du secteur minier

Zimbabwe-Le-secteur-minier-stimule-les-investissementsLe Zimbabwe vient de prendre des mesures qui satisferont certainement les investisseurs. En effet, le pays a décidé de réduire drastiquement les taxes liées au secteur minier. Il s’agit particulièrement des frais d’enregistrement permettant à une structure de venir prospecter sur le territoire zimbabwéen.
Pour maintenir les recettes liées aux enregistrements à leur niveau actuel, le pays devrait compenser en nombre ce qu’il aura perdu en coût. Bien souvent des investisseurs potentiels se sont plaints de ne pas pouvoir investir au Zimbabwe pour des raisons liées aux taxes, estimées trop élevées. Avec les nouvelles mesures, le nombre d’investisseurs, étrangers et locaux, va certainement augmenter.
En pratique, les frais d’enregistrement liés à l’activité diamantaire ont été réduits de 5 millions de dollars. Aussi, les frais d’enregistrement pour une licence ordinaire de prospection de platine sont passés de 500.000 dollars à 500 dollars, soit une réduction de 90%.
Dans la même foulée, les frais d’enregistrement pour une licence spéciale de platine sont passés de 2,5 millions de dollars à seulement 750.000 dollars, ce qui représente une épargne ou une capacité d’investissement supplémentaire de 1,75 million de dollars. Pour ce qui est du charbon, les frais d’inscription ou de renouvellement seront désormais de 100.000 dollars, contre 5 fois plus dans la réglementation précédente.
D’autres mesures ont également été prises au-delà de celles citées ci-haut. Cette nouvelle réglementation montre clairement la volonté du pays d’ouvrir l’accès au secteur minier à plus d’investisseurs. Cela permettrait également aux autochtones de pouvoir investir. Etant donné que la politique « d’indigénisation » leur consacre déjà un droit d’avoir des parts substantielles dans le secteur minier, mais il ne restait plus que les fonds d’investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *