Maroc: l’industrie se transforme au contact des groupes internationaux

maroc-contact-groupe-internationauxLe Maroc se dote d’une nouvelle stratégie industrielle nationale, dont le lancement a été donné mercredi par le roi Mohammed VI, avec l’objectif d’accroître la part de l’industrie dans le PIB et de transformer le secteur en grand pourvoyeur d’emploi dans le pays.
Baptisée « plan national d’accélération industrielle », la nouvelle stratégie s’articule sur la diversification du tissu industriel et une meilleure articulation entre les grandes entreprises et les PME. Le programme étalé sur la période 2014-2020, devrait insuffler une dynamique double : répondre à le demande croissante de l’emploi d’une part et, d’autre part, faire évoluer le secteur industriel de façon à l’adapter à la situation du pays comme nouvelle destination des grands groupes internationaux.
Le Maroc compte capitaliser sur l’arrivée au cours des dernières années d’entreprises d’envergure mondiale, tels Renault-Nissan, le canadien Bombardier, etc. L’offshoring a aussi connu une affluence remarquable, avec l’installation dans le pays de nombreuses entreprises internationales qui emploient plus de 30.000 jeunes. Les investissements considérables injectés dans les travaux d’infrastructures et le renforcement de la logistique du pays au cours de la dernière décennie expliquent en partie cette attractivité croissante des IDE.
Pourtant, le tissu industriel du pays souffre encore de fragmentation et d’une faible convergence entre le public et le privé. C’est pourquoi un fonds d’investissement industriel public de près de 2 milliards d’euros sera dédié à ce programme. La qualification des ressources humaines occupe une place centrale dans le dispositif afin d’adapter l’offre d’emploi aux besoins des entreprises. En même temps, le plan industriel accorde une importance centrale à l’intégration des TPE qui opèrent de manière informelle.
La nouvelle stratégie a également été conçue de manière à servir la vocation africaine du pays, illustrée par la présence de nombreux groupes privés marocains dans des pays subsahariens et d’Afrique de l’ouest : Banque, assurance, télécoms, BTP, tourisme…

One thought on “Maroc: l’industrie se transforme au contact des groupes internationaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *