Sénégal : Le mandat du président de l’Assemblée nationale passe à cinq ans

moustapha-niasseLes députés du Sénégal ont voté une nouvelle loi ramenant à cinq ans le mandat du président de l’Assemblée nationale, qui avait été réduit depuis 2008 à un an renouvelable.

La proposition de loi, validée après plusieurs heures de débats, stipule aussi qu’il faut désormais 15 députés pour former un groupe parlementaire, contre 10 auparavant, et interdit à un député de démissionner d’un groupe pour en rejoindre un autre en cours de législature.`

Sur les 150 députés de l’Assemblée nationale, 142 ont voté pour, quatre contre, il y a eu quatre abstentions, ont indiqué la Radio-télévision sénégalaise (RTS, publique), l’Agence de presse sénégalaise et le quotidien pro-gouvernemental Le Soleil. L’Assemblée nationale sénégalaise, actuellement présidée par Moustapha Niasse, numéro deux de l’Etat, compte une majorité confortable pour la coalition soutenant le chef de l’Etat Macky Sall, élu en 2012.

La durée du mandat de son président, qui était de cinq ans, avait été réduite à un an en 2008 alors que l’Assemblée nationale était présidée par Macky Sall.

M.Sall était à l’époque en disgrâce auprès d’Abdoulaye Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012 et dont il fut un homme de confiance.

Après le vote de sa destitution du perchoir, M. Sall avait démissionné de la formation de M. Wade (le Parti démocratique sénégalais, PDS) et de toutes ses fonctions électives, et avait créé peu de temps après son parti (l’Alliance pour la République, APR). En lice pour la présidentielle, il a été élu au second tour face à M. Wade en mars 2012.

«Les réformes que vous avez proposées et votées participent de notre bataille commune pour la moralisation de la vie politique», a dit aux députés le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Diallo, dans une déclaration diffusée mardi soir par la RTS.

Un député de l’opposition, Modou Fada Diagne, a estimé que «le retour au quinquennat » pour le président de l’Assemblée nationale était « une facette positive» de la nouvelle loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *