Le togolais, Gilbert Houngbo élu président du FIDA

Gilbert Fossoun HoungboL’ancien Premier Ministre togolais, Gilbert Fossoun Houngbo a été élu ce mardi, à la présidence du Fonds international de développement agricole (FIDA).

Houngbo qui était en concurrence avec sept autres candidats, a été élu par le Conseil des gouverneurs de cette institution de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Il devient ainsi le 6e président du FIDA.

« Je viens du monde rural. J’ai une connaissance directe de comment est dure la vie dans ce milieu», a déclaré Houngbo, après son élection. C’est donc en témoin et en connaisseur du secteur rural en général, et celui agricole en particulier, que l’ex-premier ministre prendra ses nouvelles fonctions à Rome, le 1er avril prochain, pour un mandat de 4 ans renouvelable une fois.

Houngbo arrive à la tête du FIDA, à un moment où la demande alimentaire au niveau mondial continue de croître, avec notamment l’augmentation de la vague migratoire vers les villes et l’impact du changement climatique.

Le nouveau président devra donc s’employer à mettre l’accent sur les investissements dans l’agriculture et le développement rural, pour atteindre l’objectif de développement durable, éliminer la pauvreté et la faim.

Gilbert Houngbo cumule plus trentaine d’années dans le système des Nations Unies, avec notamment des expériences au PNUD et à l’OIT, dont il était directeur général adjoint, jusqu’à sa nouvelle élection.

Le FIDA est un organisme spécialisé des Nations Unies et une institution financière internationale, qui investit dans l’éradication de la pauvreté rurale dans les pays en développement. Il travaille avec les populations, les gouvernements, les donateurs, les organisations non gouvernementales et de nombreux autres partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *