L’assistant de l’opposant Jean Ping arrêté au Gabon

gabon-pingLes agents de renseignement gabonais ont arrêté ce jeudi, Alain Djally, assistant personnel de l’opposant Jean Ping, en compagnie de sa femme, a annoncé son avocat qui est aussi celui de Jean Ping.

« Des hommes en armes, dans un véhicule 4×4, ont encerclé la voiture de M. Alain Djally et sa femme, alors que celui-ci sortait de son domicile ce jeudi matin (…) pour se rendre chez M. Ping… Ce sont des agents des services de la Direction générale des recherches» (DGR), a indiqué l’avocat, Me Jean-Rémy Bantsantsa.

Selon Me Bantsantsa, Djally est toujours détenu dans les locaux de la DGR, tandis que sa femme a été libérée un peu plus tard dans la soirée de ce jeudi. D’après Mme Djally, citée par l’avocat, «les agents de la DGR avaient perquisitionné leur domicile à la recherche d’une arme».

Dans la presse internationale, le procureur de la République du Gabon, Steeve Ndong Essame Ndongle, en déplacement à l’étranger, a confirmé ce motif. «Il y a présomption de détention de port d’arme illégal, mais je n’en sais pas plus sur le sujet», a-t-il confié.

Le fait que Djally possède une arme, ne saurait surprendre personne, encore moins d’être illégale, a réagit son avocat, qui affirme ne pas avoir eu de contact avec son client depuis son arrestation. «M. Djally, ancien militaire, devrait posséder un permis de port d’armes», a-t-il fait savoir.

Cette arrestation intervient alors que le Gabon est toujours en proie à des tensions politiques, économiques et sociales, sept mois après la réélection contestée du président sortant Ali Bongo Ondimba.

Jean Ping, qui dénonce des fraudes lors de la présidentielle du 27 août 2016 et se proclame toujours président élu, prévoit d’organiser un rassemblement ce samedi à Libreville, le premier depuis plusieurs mois dans la capitale gabonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *