Du rififi au sein du Rassemblement de l’opposition en RDC

rdc-rassemblementLe cafouillage s’installe au sein de la grande famille de l’opposition en République Démocratique du Congo (RDC), le Rassemblement, alors que les consultations sont en cours dans le pays, pour la formation du gouvernement de transition, conformément à l’esprit de l’accord de partage du pouvoir, signé le 31 décembre dernier.

C’est justement l’attitude à adopter face à ce gouvernement qui se dessine, sous la houlette du nouveau Premier ministre, Bruno Tshibala, dissident du Rassemblement, qui fait brûler le torchon entre le clan des pro-Katumbi, une figure de l’opposition dans le pays, et celui des partisans de Félix Tshisekedi, fils du défunt chef de fil de l’opposition.

Un communiqué signé Pierre Lumbi, président du comité des sages de l’aile dirigée par Félix Tshisekedi, est formel : le Rassemblement ne participera pas au gouvernement dirigé par Bruno Tshibala.

Lumbi, issu du G7, plateforme qui soutient Moïse Katumbi, rejette les consultations que mène Bruno Tshibala. «Le rassemblement tient à informer l’opinion tant nationale qu’internationale qu’il ne participera pas aux consultations initiées par Bruno Thsibala pour la formation de son gouvernement.

De plus, le Rassemblement souligne qu’il n’a mandaté personne pour le représenter auxdites consultations », indique M. Lumbi dans le document publié ce jeudi.

Pourtant, un autre courant de cette même aile du Rassemblement, fidèle à Félix Tshisekedi, porte au grand jour le malaise qui couve dans le camp.

Jean-Pierre Lisanga Bonganga, proche de Félix Tshisekedi, a dénoncé toujours ce jeudi, le dictat des Katumbistes. Avec un groupe d’autres membres de la coalition qui se présentent comme Tshiskedistes, il reconnait que la nomination de M. Tshibala s’est faite sur base de l’accord du 31 décembre. Néanmoins il exige la signature des arrangements particuliers avant toute consultation.

« Le moment est venu où nous devons dire tout haut qu’au sein du Rassemblement de Félix Tshisekedi il y a deux camps. Pourquoi vous voulez qu’on puisse se cacher. Quand nous parlons du G7, on sait que la plateforme s’était réunie et a choisi Moïse Katumbi pour candidat à la présidentielle. Mais nous la CAT (Coalition des amis de Tshisekedi) nous le disons clairement aussi que notre candidat, c’est Félix Tshisekedi. Nous sommes en moins d’un an de la présidentielle. Pourquoi veulent-ils nous l’interdire de réflechir, de quel droit? » a déclaré M. Lisanga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *