RDC : Les évêques demandent à Kabila de s’engager à renoncer à un troisième mandat

L’épiscopat en République Démocratique du Congo, s’est à nouveau prononcé dans la crise politique qui prévaut à Kinshasa, appelant ce lundi, le président Joseph Kabila à prendre l’engagement de ne pas se représenter à la présidentielle du 23 décembre 2018.

Les évêques demandent notamment au président Kabila de « rassurer l’opinion par une déclaration publique», qu’il ne sera pas candidat à sa «propre succession», dans le but de contribuer à «l’apaisement des tensions» liées à son maintien à la tête du pays au-delà de la fin de son mandat qui a expiré le 20 décembre 2016.

Dans un communiqué, les évêques estiment «indispensable», sur fond d’une sincère volonté politique, de rassurer le peuple congolais et les partenaires internationaux, en donnant des «garanties» pour la tenue effective des élections.

Dans ce message intitulé « Allons vite aux élections », les évêques se disent également « profondément déçus » par le contexte de « méfiance généralisée » à la base des violences meurtrières dans le pays. Ils déplorent en outre, un « fait accompli » dans la publication du calendrier électoral par la commission du pays.

L’épiscopat congolais est très influent dans le pays. Il est connu pour ses positions claires en défaveurs d’un accaparement du pouvoir politique, et sa fructueuse médiation dans la crise politique, qui a conduit à l’accord la Saint Sylvestre, fin décembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *