Un autre opposant rejoint la course à la présidence au Cameroun

L’opposant et ancien ministre camerounais, Maurice Kamto a été désigné pour porter les espoirs de son parti, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) pour l’élection présidentielle prévue en octobre prochain au Cameroun.

Professeur universitaire et avocat, Kamto avait démissionné du gouvernement camerounais en 2011, où il occupait le poste de ministre délégué de la Justice. Il a depuis, crée sa propre formation politique, qui compte aujourd’hui un député à l’Assemblée nationale et des conseillers municipaux dans plusieurs villes des régions de l’Ouest ou du Littoral.

Son parti prône le «social-libéralisme» économique et insiste sur la prise du pouvoir «par les urnes seulement». Il est, à ce titre, qualifié de parti d’opposition « modéré » par la presse locale.

La candidature de M. Kamto vient s’ajouter à celle d’autres opposants, notamment Me Akere Muna, avocat et initiateur du mouvement «Now», et Joshua Osih, qui doit représenter le Social democratic front (SDF), le premier parti d’opposition au Cameroun.

A 85 ans, le président camerounais, Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, n’a pas encore fait part de son intention de briguer un nouveau mandat, mais son parti le présente comme son «candidat naturel».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *