Le ministre tchadien des Finances relevé de ses fonctions

Le chef de l’Etat tchadien, Idriss Deby Itno a démis de ses fonctions le 20 septembre, par décret présidentiel, le ministre des Finances et du Budget, Issa Mahamat Abdelmahamout, sans préciser les raisons de ce limogeage.

Il est remplacé à ce poste par le secrétaire d’Etat aux Finances, Allali Mahamat Abakar, un ancien haut cadre de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Issa Mahamat Abdelmahamout était déjà sous les feux de la critique, depuis sa nomination dans le premier gouvernement de la IVe République.

Le 7 mai 2018, le jour même de la publication de la liste du nouveau gouvernement, l’Inspection générale d’Etat (IGE) avait transmis au ministre des Finances et du Budget de l’époque, une «note de suspension» de M. Abdelmahamout, un inspecteur des Finances ayant dirigé la division du Contrôle des engagements sur le budget d’investissement.

Il lui était reproché son «refus de collaboration dans le cadre de la procédure contradictoire et manœuvre dilatoire de nature à ralentir les travaux de la mission» de l’IGE.

Cette Inspection avait découvert que les crédits délégués aux régions, d’un montant total dépassant 1 milliard de francs CFA, avaient été utilisés à hauteur de 87% pour «mandater et payer des marchés fractionnés et surfacturés dont l’attribution n’a obéi à aucune procédure prévue par le Code des marchés publics», alors que les travaux objets de ces marchés avaient été définitivement réceptionnés sans être totalement réalisés.

Son limogeage intervient alors que le gouvernement,confronté à une crise financière sans précédent, entend imposer une politique d’austérité très contestée par les syndicats, en grève depuis mai dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *