Le président guinéen Alpha Condé confirme la tenue d’un référendum constitutionnel

Le président de la Guinée-Conakry, Alpha Condé a confirmé jeudi, dans un message à la Nation, sa volonté de soumettre prochainement à un référendum son projet de révision constitutionnelle, et ce malgré le mouvement de contestation de cette révision.

Les consultations lancées en septembre dans ce sens ont débouché sur un «avant-projet» publié jeudi soir, et celui-ci «fera l’objet d’une large vulgarisation avant son adoption par le peuple souverain», a indiqué Alpha Condé, sans toutefois préciser la date de la tenue du référendum.

Dans son message, le président Condé, a présenté son initiative comme résultant d’un «débat» en cours sur les «lacunes et incohérences» de l’actuelle Constitution guinéenne datant de 2010 qui, selon lui, est «un concentré d’intérêts corporatistes».

La nouvelle Constitution dispose que «le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de six ans, renouvelable une fois», alors que le mandat présidentiel est actuellement de cinq ans, renouvelable une fois.

L’inquiétude des Guinéens est de savoir si cette nouvelle disposition s’appliquera d’emblée à Alpha Condé, élu en 2010 et réélu en 2015, ou bien si les compteurs seraient remis à zéro pour lui permettre de briguer un nouveau mandat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *