Les rapports entre le Bénin et l’Union Européenne en zone de turbulence

L’Union Européenne a expulsé ce jeudi l’ambassadeur du Bénin à Bruxelles, ouvrant ainsi un nouvel épisode dans les relations entre les deux parties assez tendues depuis l’expulsion par le Bénin du chef de la Délégation de l’UE à Cotonou.

C’est le Bénin qui avait lancé les «hostilités» en novembre dernier, en mettant fin à l’agrément diplomatique du chef de mission de l’Union européenne à Cotonou, l’ambassadeur (allemand), Oliver Nette.

Il lui reprochait une ingérence dans les affaires de politique intérieure et d’activités «subversives» dans le pays de Patrice Talon, qu’il a donc quitté fin novembre le Bénin.

L’Union Européenne juge que cette expulsion de son ambassadeur était «entièrement injustifiée et contraire aux objectifs européens de construction de partenariats et de développement de relations avec des pays tiers».

En réponse donc à cet «affront», elle a décidé ce jeudi de mettre fin au mandat du représentant du Bénin à Bruxelles, l’ambassadeur Zacharie Richard Akplogan.

Toutefois, Akplogan n’est pas contraint de quitter Bruxelles, puisqu’il reste accrédité auprès de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg, ainsi que des autres institutions qui s’y trouvent, notamment l’Organisation mondiale des douanes à la Cour internationale de justice, en passant par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *